ma vision

Je te partage ici un texte issue de mon propre cheminement introspectif, d'un exercice que j'ai fait afin d'éclaircir ma vision - mes visions du coup.

 

C'est un partage en toute authenticité et vulnérabilité. 

 

Je pense que le proposer ici te permettra peut-être de mieux comprendre mes intentions et ce qui fait les fondements d'Amarok. 

ma vision en tant que coach & mentor ...

« Ma vocation, c'est de guider vers la transformation. Mon idéal serait de ne pas offrir des services, mais des expériences.

 

Mon travail, c'est de créer un "safe-space" afin que mes coachés et mentorés puissent évoluer en toute sérénité et en confiance. Je suis là pour les inspirer, les motiver à créer des actions concrètes qui vont les aider à construire leur propre vision. Je suis là pour planter la petite épingle vers laquelle il peut être intéressant de frayer son chemin afin qu'ils puissent atteindre leurs objectifs et les rendre palpables dans la matière et dans leur vie. Je suis un canal afin que les personnes avec lesquelles je connecte puissent libérer leur potentiel.

 

A travers ma mission, je sers quelques unes de mes valeurs les plus importantes : l'amour, la connexion, l'authenticité, la contribution, l'empathie.

 

Pour moi, ce qui est super important, c'est d'apporter la valeur. C'est impacter les gens de manière saine et positive. Je sais que ce que c'est d'être au fond du trou, d'avoir perdu espoir, de ne pas trouver sa place dans ce monde, de ne pas comprendre pourquoi on est là, de ne pas avoir l'impression de mériter quoi que ce soit : amour, bonheur, succès, ..., de ne pas s'aimer, d'être persuadée d'être une mauvaise personne, d'avoir des comportements auto-destructeurs, de détester son corps. Je me suis battue contre les addictions, contre l'envie que tout s'arrête pour ne plus souffrir. 

 

Mais aujourd'hui je suis là, je m'en suis sortie et j'ai énormément de gratitude d'être en vie. Et si je m'en suis sortie, je sais qu'il y a pleins d'autres âmes qui ont cette force en elle pour le faire ; et si elles n'y croient pas, parfois quelques mots, quelques phrases, peuvent changer une vie. Et je veux être cette voix là, parce que pour qu'il y ai de la lumière, il faut de l'ombre. On a pas à être parfaits, et à mes yeux, il faut apprendre à dealer avec sa dualité personnelle en fait, et ne plus planquer nos démons sous le tapis mais apprendre à se poser et boire un café avec eux.

 

Et je crois sincèrement que nous sommes tous des alchimistes : que nous avons tous le pouvoir de transformer notre plomb en or.

 

Je veux apprendre aux autres à ce qu'il s'aident eux-mêmes en fait !

 

Si aujourd'hui je m'épanouie dans mon activité, je pense que c'est en bonne partie car je suis axée sur l'humain, sur les expériences que les personnes traversent et sur ce qu'ils en retirent, et surtout, parce que l'on va en PROFONDEUR. On va à la racine des problèmes, on va chercher les causes et on ne cache pas les symptômes.

 

 Je déteste la surface. Je devais être une sirène ou une baleine dans une autre vie 😂 Avec moi, on apprends à prendre ses responsabilités sans ce sentiment de merde qui est la culpabilité, et à devenir le capitaine de son âme ! J'adore vraiment bousculer les croyances des gens, et surtout, les comprendre en profondeur. Nous répondons tous à des schémas, les comprendre et décider d'y répondre ou non c'est aussi quelque chose que j'aime enseigner, et ça ça passe souvent par la prise de conscience, de soi, des autres, de la vie.

 

C'est vraiment passionnant de voir les gens s'éveiller. Je crois que c'est une des choses que je préfère. Moi je ne suis pas là pour les réparer. Dans le fond, je suis peut-être là pour les éveiller.

 

L'une des choses les plus importantes que j'ai appris depuis ces deux ans, c'est à bien protéger mon énergie et à me ressourcer. J'ai des non-négociables et lorsque je ressens que j'ai vraiment besoin de me ressourcer, je n'attends pas (plus) de péter un câble pour me recharger. »

ma vision en tant que créatrice

« J'adore créer. Si je me suis lancée dans tout ça, c'est parce que j'aurais aimé trouver ce que je propose lorsque j'ai commencé. J'ai encore beaucoup à faire là dessus mais disons que c'était vraiment mon intention de base, et ça l'est encore à ce niveau là.

 

Maintenant, ce qui est un peu compliqué pour moi, c'est exprimer qui je suis. Mais plus j'avance là dessus, et plus j'arrive à créer des choses qui sont alignées avec ce que je veux, et plus je m'aligne plus j'arrive à faire du contenu où j'infuse un peu de ma personnalité. La preuve ! Ce site dont je suis super fière !! Ca me prouve que j'avance clairement à ce niveau là et que ça deviens de plus en plus facile pour moi de révéler au monde qui je suis.

 

Je me cherche encore un peu là dessus mais je suppose que c'est un peu comme ça, une sorte de montagne sans sommet ! C'est vrai que j'essaie toujours de m'améliorer dans tous les domaines que je peux, c'est un peu un jeu pour moi. J'arrive à m'inspirer de tout, et surtout des gens je dirais. Maintenant le fond j'arrive de plus en plus à l'exprimer, et pour ce qui est de la forme, j'y vais vraiment au feeling comme on dit. Et franchement, moi je me sens bien et je pense que ça se ressent aussi. J'ai reçu des retours très encourageants, et même au delà de ça, je fais en sorte de ne pas me comparer aux autres, jusqu'à présent je faisais pas mal mes petites affaires dans mon coin, je couvais un peu mon œuf quoi haha, et là je sens qu'il va falloir que je le laisse éclore.

 

Amarok c'est clairement mon canal afin d'exprimer qui je suis, afin de diffuser un message qui je l'espère peut faire du bien et faire avancer les personnes qui l'entendent. Parfois je me dit que c'est un peu présomptueux, et à ce moment là je me dit mais pour qui tu te prends ?" mais bon je me dit que plus on est à diffuser de la puissance dans l'énergie de l'amour je dirais, à diffuser de bonnes vibes, à développer l'intelligence émotionnelle et les connexions entre les personnes qui nous entourent, et mieux le monde se portera.

 

Donc à travers mes créations, je fais en sorte d'accompagner au mieux les personnes qui viennent vers moi. Je fais aussi en sorte de faire passer mon message, comme au travers des réseaux sociaux par exemple. Maintenant, la création passe par le fond, mais je pense que je peux encore améliorer la forme, afin que ça devienne plus fluide.

 

Je sens que ça me fait du bien d'exprimer ma créativité, mes idées, mes inspirations et mes intuitions. C'est vraiment une activité dans laquelle je me sens bien. Je créé mon métier, ma manière de voir les choses, la personne que je suis, je contribue à quelque chose de plus grand que moi. Et ça franchement je trouve que ça n'a pas de prix ! Là j'ai créé un espace de travail qui me plait, qui me ressemble, qui est joli et dans lequel du coup j'ai plaisir à me laisser aller à ma créativité et mes idées, en arrivant un peu à exprimer qui je suis. Et au final, je suis humaine quoi.

 

Et ça, je l'explique aussi à mes coachés et aux personnes qui lisent mes contenus, mes petites graines.

 

 Je leur montre que je suis humaine, et que nous le sommes tous. Je suis humaniste je crois hahaha. Et je suis là pour grandir avec eux aussi, et surtout avec coachés je dirais.

 

Sans même que ce soit intentionnel car je ne m'en suis vraiment rendu compte qu'il y a peu de temps, je noue des relations solides, de fortes connexions. Je suis vulnérable et authentique et c'est vrai que au fur et à mesure, ils se mettent au diapason là dessus. J'ai une confiance inconditionnelle en eux et je ne suis vraiment pas là pour les juger, donc naturellement, je trouve que ça circule assez bien entre nous. Avec l'expérience, je sens assez facilement si ça va matcher avec une personne, et à l'inverse je pense que les gens qui viennent vers moi le font parce qu'ils ont vu une partie de ma personnalité dans les contenus que je diffuse et la vibration que je renvoie et que ça leur parle. C'est pas plus mal, il y a une sorte de sélection naturelle qui se créé ! Que ce soit pour mes coachés comme pour les personnes qui s'intéressent à ce que je fais sur les réseaux. Ce sont vraiment les bonnes personnes avec lesquelles je finis par travailler.

 

Dans la création, j'exprime mon chaos, mon côté yin au final. »

ma vision en tant qu'entrepreneuse

« C'est vraiment un métier à part entière. Je suis issue d'une famille relativement modeste. Croyances autour de l'argent pas très tranchées mais bon, disons qu'on m'a appris à me contenter de ce que j'avais. Ce qui est une bonne et une mauvaise chose ... car il y avait aucun soucis pour moi à me mettre la pression, la barre super haut, mais par contre envisager un jour de ne pas bien gagner ma vie non, mais VIVRE ma vie, c'était pas trop ça. Et pourtant au fond de moi je savais très bien que je ne pourrais jamais être salariée toute ma vie, je ne savais pas encore comment le faire vraiment mais le jour où la porte s'est entrouverte, j'ai sauté dedans quoi haha. Je me suis lancée, à tout juste 23 ans dans l'entrepreneuriat. Pour moi ça me paraissait presque normal, enfin super naturel, et pourtant je vois beaucoup de personnes qui ont du mal à comprendre ma vision des choses ; et à contrario, il y a en a de plus en plus qui la développe et ça c'est super cool ! Mais clairement, gagner le même salaire toute ma vie, c'était pas possible. J'ai jamais réussi à rester plus de 9 mois dans la même entreprise par ce qu'au bout d'un moment (pas si long car lorsque je partais ça faisait déjà un moment que c'était le cas) ben je me faisais vraiment trop chier quoi. Et lorsque je tourne en rond cérébralement, je ne me sens pas bien du tout. J'ai besoin d'être stimulée, challengée, de laisser exprimer ma créativité et ma personnalité donc, et que ça bouge, qu'il y ai de la variété. Sinon je vrille intérieurement. 

 

Ca m'est arrivé durant certaines de mes expériences professionnelles et c'était moche. Tu fais tellement tout pour te contrôler que tu finis par ne plus rien ressentir ^^ C'est tellement un non-sens pour mon coeur, mon âme je ne sais pas, mais lorsque j'ai pu vivre des périodes compliquées de longue durée (comme durant mon enfance/adolescence aussi) je me ferme à double tour et je ne ressens plus rien. Et du coup pour ressentir quelque chose je faisais des choses assez extrêmes, ça génère en moi des envies de comportements assez destructeurs.

 

Et depuis que je suis à mon compte, que je me gère seule, que je fais ce que je veux, de la manière que je veux, que personne ne me force à quoi que ce soit mis à part moi-même, que je n'ai pas de plafond de verre en terme de salaire, que je ne fais pas de tâches extrêmement répétitives tous les jours, que je ne suis pas noyée dans les énergies des collègues comme des nombreux clients, et bien je me sens vraiment bien. Donc je pense vraiment que c'était fait pour moi !

 

Le plus important pour moi ces premières années, c'était apprendre je pense à doser mon énergie. Que ce soit pour les réseaux, les clients, etc. Je veux que ça reste quelque chose dun peu "rare et précieux" quoi, je ne sais pas comment l'exprimer. Je veux être une sorte de Felix Felicis !! Je ne suis pas là pour être aimée ou quoi, je veux simplement être libre : de m'exprimer, de créer.

 

Je dirais que la manière dont l'entrepreneur en moi s'exprime, c'est par ma capacité (et ma passion) à trouver des solutions. Pour moi c'est : problème = solution. Pas de solution ? Pas de problème. Ce qui ne peut être contrôlé, faut savoir le laisser aller. Comme je dit "Ce à quoi je résiste persiste, ce à quoi je fais face s'efface" haha. Donc ça me plait bien de passer une grosse partie de mon temps à apprendre de nouvelles choses, à m'améliorer, à créer des process, des supports, à incarner des idées, à les améliorer, ... au final c'est complètement vrai l'idée que si on trouve un travail qui nous plait on aura pas l'impression de travailler ! C'est une "chance" incroyable ! Et ça, ça me plait aussi !

 

Au final, au travers de l'entrepreneuriat, je canalise mon aspect créatif, et mon aspect mentor en fait. Et mon aspect passeur de savoir aussi je dirais ! J'adore cette idée de transmission, de diffusion d'idées, de savoir, de pouvoir créateur. En fait ici j'exprime mon yang. Dans mon aspect entrepreneuse, je suis le contenant de mon côté créatif qui est le contenu.

 

C'est aussi ici que j'aime exprimer mon feu, et que j'aime laisser mon côté un peu passionnel, Bélier quoi haha. J'alimente mon brasier intérieur par des routines, du temps consacré à recharger les batteries, beaucoup d'activités qui me font du bien physiquement et mentalement. J'ai un côté ambitieux en moi que je n'avais jamais vraiment osé exprimé, un côté audacieux que je réservais à certaines sphères de ma vie uniquement. J'apprends gentiment à apprivoiser ces côtés et j'ai vraiment dans l'intention d'en montrer un peu plus, de ne plus avoir peur de briller, ou encore d'avoir du "succès", ni de me mettre en avant.

 

 Maintenant, je sens que je suis dans une phase où j'essaie d'exprimer ma vision avec plus de clarté, et c'est pour ça que je commence à m'entourer, à faire appel à des personnes compétentes afin de connecter nos capacités pour aller encore plus loin que je ne pourrais aller seule. Ca ne me dérange pas de déléguer, ou encore d'être au rang d'élève, loin de là. J'aime apprendre, vraiment. C'est pour ça que c'est aussi génial d'être dans l'entrepreneuriat, je peux assouvir cette soif de la meilleure manière qui soit ! Je peux vraiment changer de casquettes, faire pleins de trucs différents, assumer pleins de rôles différents, aller dans le détail sans que ce soit désagréable ou forcé, ne pas être un pantin mais une force motrice.

 

En bref, je dirais que je me sens à ma place dans ce rôle, mais c'est celui dans lequel je me sens parfois le plus mal à l'aise. Je me suis beaucoup auto-sabotée, et je sais que je manque de recul pour beaucoup de choses, je ne me rends pas forcement compte de l'impact que j'ai (j'ai du mal à conscientiser), j'ai encore parfois un peu de mal à être satisfaite de ce que je fais à 100%, j'ai encore souvent l'impression de manquer de légitimité, et mon syndrome de l'imposteur passe prendre le café parfois. Mais, je sais que je peux encore largement avancer là dessus, j'ai encore pas mal de potentiel à exprimer, je sens que je suis pas encore à fond, et je veux vraiment améliorer mes process, et m'aligner chaque jour un peu plus sur ma mission et sur ce que je veux incarner. »

Voilà, j'espère que ce petit texte sorti tout droit de mon coeur vous en aura appris plus sur ma manière de voir les choses